Histoire des Lumières de Noël

Depuis sa première édition en 1987, les Lumières de Noël à Montbéliard sont progressivement devenues un rendez-vous incontournable des fêtes de fin d’année, attirant plus 450 000 visiteurs. Le marché de Noël a évolué, tout en restant fidèle à un esprit artisanal, traditionnel et authentique. Cela représente l’une de ses spécificités depuis plus de trente ans.

Un marché de Noël puisé aux racines historiques

Les premiers marchés de Noël ont fait leur apparition dès le XIVe siècle. On le retrouve surtout en Alsace et en Allemagne, sous la dénomination des marchés de Saint-Nicolas, (Klausenmärik). À la suite du mariage d'Henriette de Montfaucon avec Eberhard IV, Comte de Wurtemberg (1407), la Principauté de Montbéliard intègre le Saint Empire Romain germanique. La Cité des Princes va alors épouser cette tradition très vivace outre-Rhin, mais l’instauration du rendez-vous rythmant la période de l’avent tel qu’on le connaît aujourd’hui date de 1987.

1987, naissance des Lumières de Noël de Montbéliard

En 1987, l’Union commerciale montbéliardaise (UCM)  imagine une manifestation à l’occasion des festivités de fin d’année à Montbéliard, dans l’esprit des marchés de noël alémaniques, à la fois colorés, vivants et animés. Un comité regroupant l’UCM, l’Office de tourisme, le Comité des fêtes et la Ville de Montbéliard est créé pour convier des artisans autour du temple Saint-Martin. À cette occasion, Montbéliard se pare d’étoiles lumineuses et d’animations. Clowns, chorales, fanfares, marathon sportif, crèche vivante gagnent le centre-ville. Cette première édition est alors réussie.

1992, l’arrivée des illuminations italiennes

Afin d’offrir une singularité à la manifestation et pouvoir l’inscrire dans le temps, le comité d’organisation des Lumières de Noël propose d’illuminer le centre-ville. C’est l’entreprise Faniuolo qui est alors retenue en 1992. Parallèlement, on ravive la légende locale de la tante Airie, et on importe une tradition scandinave avec le défilé des lumières, à l’occasion de Sainte Lucie. Illuminations et traditions vont rapidement forger l’identité de l’événement.

Les années 2000, une ouverture vers le monde

À la fin des années 90, la Ville de Montbéliard reprend la main sur l’organisation des Lumières de Noël, marquant la volonté politique d'aller plus loin dans la professionnalisation de l’organisation et la promotion de l’événement. Le comité des fêtes et les partenaires sont toujours activement impliqués dans l’organisation. Le marché de Noël s’étend davantage et s’ouvre aux artisans étrangers. La Ville de Montbéliard propose de mettre à l’honneur un pays/une région pour faire découvrir aux visiteurs des Lumières de Noël, d’autres traditions. En 2016, le magazine Paris Match a choisi Montbéliard comme ayant le meilleur marché de Noël de France. Puis en 2017, au tour du Concours européen des meilleurs marchés de Noël de classer Montbéliard à la 6e place du classement.

wish4book gayshow.uk adult-porno.org